La taxe de séjour : pour qui, pour quoi ?

La taxe de séjour est instituée depuis 1984 entre le 1er juin et le 30 septembre (période de perception).

Elle permet de financer une partie des dépenses nécessaires à l’activité touristique :

  • Service d’accueil et d’information,
  • La sécurité des personnes et des sites,
  • L’accueil des renforts saisonniers,
  • La propreté et l’embellissement de la station,
  • L’animation,…

Quel régime ?

Le Conseil Municipal a instauré le régime forfaitaire de la taxe de séjour pour toutes les catégories d’hébergements.

Comment est calculée la taxe de séjour forfaitaire ?

Le montant de la taxe est égal au produit des éléments suivants (voir délibération dans la rubrique de droite téléchargements) :

  • Les unités de capacité d’accueil, bénéficiant d’un abattement variable de 33.5, 42 ou 50 % en fonction de la période de mise en location,
  • Le tarif en fonction des catégories
  • Les mois de mise en location

INFOS PRATIQUES POUR LES LOUEURS DE MEUBLÉS

Qui paie la taxe de séjour forfaitaire des meublés ?

Les loueurs en meublés dont les locataires à titre onéreux ne sont pas domiciliés dans la commune et n’y sont pas passibles de la taxe d’habitation.

Quand faut-il faire sa déclaration ?

Les loueurs en meublés sont tenus de faire une déclaration à la mairie au plus tard un mois avant le début de la période de perception, soit avant le 1er mai.

Comment collecter et reverser la taxe de séjour forfaitaire ?

Le forfait de la taxe de séjour doit être intégré dans le montant total des loyers que vous percevez auprès de vos locataires.

Suite à la déclaration une facture est adressée au loueur, qui devra la régler auprès de la régie de recettes de la taxe de séjour.

Partager cette page sur :